Tẹ lati wa

Iroyin ise agbese Akoko kika: 4 iseju

Idahun si Awọn iwulo Isakoso Imọ ni Francophone West Africa nipasẹ ironu Apẹrẹ

Knowledge SUCCESS désire vous présenter son agent régional dédié à la gestion des connaissances en Afrique de l’Ouest. Aissatou THIOYE est la représentante de notre équipe en Afrique de l’Ouest. Elle a rejoint notre récent atelier régional, qui a réuni des professionnels de la PF / SR de toute l’Afrique francophone pour concevoir une prochaine génération de solutions de connaissances. Ce sont ses réflexions de l’atelier.

Pourquoi utiliser « Design Thinking» pour la gestion des connaissances?

L’implication des acteurs dans l’identification de leurs problèmes et des solutions se présente souvent comme une meilleure pratique pour développer des solutions adaptées et renforcer l’appropriation des processus de développement. C’est ainsi que dans son objectif d’aider les professionnels de la Planification Familiale/Santé de la Reproduction (PF / SR) à mieux trouver, capturer, partager et utiliser les connaissances, Knowledge SUCCESS les place au cœur de la conception des solutions à leurs problèmes, à travers le processus de Design Thinking.

Le processus de design thinking

Quels sont les besoins en gestion de connaissancesdans la région?

L’existence de connaissances sur la PF / SR en Afrique de l’Ouest francophone est un fait reconnu. Sibẹsibẹ, le partage et la gestion des connaissances est encore modeste. Même si les communautés de la PF / SR sont souvent disposées à se donner à cet exercice, il est regrettable de constater qu’il n’y a pas suffisamment d’opportunités d’échanges sur les expériences et de ressources, afin de s’inspirer mutuellement. Pire encore, la prise d’initiative en ce sens est loin d’être récurrente. En utilisant le processus de Design Thinking, il est évident que la diversité des interventions dans le domaine, motive la création de cadres de partage de connaissances, virtuels ou présentiels.

Les pays en Afrique de l’Est et du Sud sont beaucoup plus en avance en termes de gestion de connaissances sur la PF / SR, en partie parce qu’ils sont anglophones. En effet, il y a une diversité de ressources importantes sur la PF / SR, ainsi que beaucoup d’occasions d’apprentissage adaptées mais, nikan disponibles en anglais. En sus de cela, l’insuffisance du partage de connaissances entre pays ainsi que la méconnaissance des plateformes existantes par nombre de professionnels de la PF / SR sont des besoins qui ont été identifiés dans toutes ces régions.

Qu’avons-nous trouvé dans notre atelier de cocréation et Design Thinking?

Du 18 mai au 12 juin 2020, une vingtaine de jeunes, professionnels et influenceurs de la PF / SR se sont réunis à une fréquence hebdomadaire, en ligne, avec des facilitateurs de Knowledge SUCCESS, pour participer à un atelier interactif de co-création et de Design Thinking. Travaillant en petits groupes, les participants ont conçu et testé de nouvelles solutions pour réimaginer comment les professionnels de la planification familiale et de la santé de la reproduction en Afrique francophone, obtiennent et utilisent les données probantes et les meilleures pratiques en vue d’optimiser les programmes de PF / SR.

Cet atelier a permis de faire ressortir par les acteurs mêmes les principales préoccupations relatives à la gestion des connaissances dans la région. C’est ainsi une opportunité donnée au projet de connaître les réelles attentes et besoins des professionnels de la PF / SR d’Afrique de l’Ouest francophone. La démarche participative, imbue de partage de part à d’autre, a permis de dresser des solutions qu’ils trouvent appropriées à leurs propres besoins de gestion de connaissances.

Réseau francophone de gestion des connaissances en PF/SR

Et, toutes ces solutions tournent autour de la nécessité pour les professionnels de la PF / SR de pouvoir partager et accéder facilement aux informations « Les données peuvent exister mais, si vous ne faites pas partie d’une organisation qui a un certain accès à des plateformes, il faut payer sinon, on n’a pas accès à certains articles. Il faut veiller à rendre ça plus équitable, pour tout le monde, notamment les jeunes qui ne peuvent pas souvent accéder à certaines données », regrette un participant de Burkina Faso. Il est aussi nécessaire d’avoir des cadres de partage de connaissances et de collaboration pour mieux harmoniser les interventions, et apprendre les uns des autres.

Les prototypes de solutions testés par awọn participants comprenaient la création d’une application de collecte et de partage d’informations pour toutes les interventions de PF / SR en Afrique francophone, en utilisant une application en ligne et la création d’un réseau régional pour les professionnels de la SR / PF qui permettrait d’organiser des réunions régulières des différentes communautés de pratique. Tous les prototypes ont souligné la nécessité d’engager de jeunes professionnels et de leur fournir des formations et des opportunités. D’autant plus qu’elles peuvent participer à faciliter l’accès aux informations à tous les acteurs, donner vie aux cadres de partage et une collaboration continue entre les professionnels de la PF / SR. « La disponibilité d’informations de qualité pour les professionnels de la PF / SR, aidera d’autres organisations à prendre de bonnes décisions concernant la PF / SR, surtout celles concernant les femmes, les jeunes dans la région africaine », estiment les participants. Concernant la plateforme régionale des professionnels de PF / SR, les acteurs entrevoient l’opportunité « d’une meilleure prise en compte des évidences générées par les francophones sur la PF / SR au niveau mondial», selon un participant.

Qu’est-ce que j’ai appris en tant que facilitatrice?

Pratiquer consciemment la gestion des connaissances en Afrique de l’Ouest est encore récent. L’accès à des informations fiables à temps et la mise en place de cadres de partage de connaissances et d’apprentissage s’avèrent nécessaires. J’ai eu l’occasion d’animer l’équipe de Good Vibes. L’atelier a duré plusieurs semaines et j’ai été impressionnée par le dévouement de chacun. Cela témoigne de l’importance de ce sujet pour les professionnels de la PF / SR et des méthodes de Design Thinking engageantes.

Préstation de l'équipe Good Vibes

J’ai été surprise que tous les petits groupes aient souligné la nécessité d’engager de jeunes professionnels. Et, l‘utilisation de plateformes d’accès ouvert a été identifiée comme un moyen de résoudre ce problème. De la même manière, j’ai trouvé naturel que le manque de ressources et d’opportunités de développement professionnel en personne et virtuel soit également un thème commun à tous les groupes. Car, en disposer est effectivement un réel besoin dans la région.

Toutefois, je pense qu’il est tout aussi important de renforcer les capacités des professionnels de la PF / SR sur la gestion des connaissances afin d’en comprendre les réels tenants et aboutissants. Ce qui va permettre la considération, à la base, de besoins essentiels tels que la documentation des expériences, l’utilité du partage, la nécessité de s’approprier les plateformes existantes. Knowledge SUCCESS prend ces apprentissages au sérieux et mengage aujourd’hui à leur prise en charge en m’installant dans la région pour travailler sur la gestion des connaissances et les partenariats.

Quelle est la suite?

À l’issue de cette réflexion participative, Knowledge SUCCESS qui a désormais une compréhension claire et une bonne visibilité des besoins de connaissances des professionnels de PF / SR va faciliter l’accès aux connaissances, aussi bien par rapport aux sources d’informations qu’aux formats de partage pour leur utilisation optimale, faciliter la collaboration continue entre les différents professionnels de PF / SR de la région, en passant par les plateformes existantes pour consolider les acquis et veiller à la prise en compte des préoccupations des uns et des autres. Cela informera l‘aménagement du paysage des activités de PF / RH qui sont en cours et les innovations Knowledge SUCCESS travailleront avec ses partenaires de la région.

Aïssatou Thioye

Ìṣàkóso Ìmọ̀ Ìwọ̀ Oòrùn Áfíríkà àti Oṣiṣẹ́ Ìbáṣepọ̀, Aseyori Imọ, FHI 360

Aïssatou Thioye wa ninu pipin lilo iwadi, laarin GHPN ti FHI360 ati pe o ṣiṣẹ fun iṣẹ akanṣe Aṣeyọri Imọ bi Iṣakoso Imọ ati Alakoso Ibaṣepọ fun Iwọ-oorun Afirika. Ni ipa rẹ, o ṣe atilẹyin okunkun iṣakoso imọ ni agbegbe naa, ṣeto awọn pataki ati ṣiṣe awọn ilana iṣakoso oye fun awọn ẹgbẹ iṣẹ imọ-ẹrọ FP/RH ati awọn alabaṣiṣẹpọ ni Iwọ-oorun Afirika. O tun ṣe ajọṣepọ pẹlu awọn alabaṣiṣẹpọ agbegbe ati awọn nẹtiwọọki.. Lati iriri rẹ, Aïssatou ti ṣiṣẹ fun lori 10 odun bi a tẹ onise, olootu-ajùmọsọrọ fun odun meji, ṣaaju ki o to darapọ mọ JSI nibiti o ti ṣiṣẹ ni awọn iṣẹ-ogbin ati Ounjẹ meji, leralera gẹgẹbi oṣiṣẹ media-media lẹhinna alamọja ni Iṣakoso Imọ.******Aïssatou Thioye wa ninu Ẹka Lilo Iwadi ti GHPN ti FHI 360 ati pe o ṣiṣẹ fun iṣẹ akanṣe Aṣeyọri Imọ bi Alakoso Imọye ati Alabaṣepọ fun Iwọ-oorun Afirika. Ni ipa rẹ, o ṣe atilẹyin okunkun iṣakoso imọ ni agbegbe naa, ṣeto awọn pataki ati ṣiṣe awọn ilana iṣakoso oye ni imọ-ẹrọ FP / RH ati awọn ẹgbẹ ṣiṣẹ alabaṣiṣẹpọ ni Iwọ-oorun Afirika. O tun ṣe ajọṣepọ pẹlu awọn alabaṣiṣẹpọ agbegbe ati awọn nẹtiwọọki. Ni ibatan si iriri rẹ, Aïssatou ṣiṣẹ fun diẹ sii ju 10 odun bi a tẹ onise, lẹhinna bi oludamoran olootu fun ọdun meji, kí ó tó darapọ̀ mọ́ JSI níbi tí ó ti ṣiṣẹ́ lórí iṣẹ́ àgbẹ̀ àti Nutrition méjì, leralera gẹgẹbi oṣiṣẹ media-pupọ ati lẹhinna bi alamọja Iṣakoso Imọ.

16.4K wiwo
Pin nipasẹ
Daakọ ọna asopọ