Type to search

Webinar Reading Time: 6 minutes

Récapitulatif : Conception de Programmes pour les Besoins Divers des Jeunes

Série "Connecting Conversations" : thème 3, session 2

Le 18 mars, Knowledge SUCCESS & FP2030 a co-organisé la deuxième session de la troisième série de conversations de la série Connecting Conversations, Une solution unique ne convient pas à tous : les services de santé reproductive au sein du système de santé élargi doivent répondre aux divers besoins des jeunes. Cette session s’est concentrée sur la manière dont différents modèles de services au sein d’un système de santé peuvent répondre aux besoins de santé sexuelle et reproductive (SSR) de divers groupes de jeunes. Vous avez manqué cette session ? Lisez le résumé ci-dessous ou accédez aux enregistrements (en anglais ou en français).

Speakers:

  • Dr. Sani Aliou, Directeur Pays Niger, Pathfinder International
  • Ramchandra Gaihre, Secrétaire général, Association des jeunes aveugles du Népal (BYAN) et Défenseur des jeunes pour les personnes handicapées
  • Marta Pirzadeh, Conseillère technique principale pour la santé et les droits sexuels et reproductifs des adolescents et des jeunes, Pathfinder International

Qu’est-ce qu’une analyse de segmentation et pourquoi est-elle importante ?

Regarder maintenant : 9:20

Le Dr Aliou a commencé la discussion en décrivant la segmentation comme « une approche pour diviser des populations ou un groupe de personnes en sous-groupes avec des critères que vous identifiez avant [de commencer l’activité] ».

Comme l’explique Mme Pirzadeh, le secteur mondial de la santé publique utilise la segmentation à un niveau de base depuis des années. Elle a souligné que Pathfinder International fait de gros efforts pour mieux comprendre les sous-groupes utilisés dans la segmentation en examinant les caractéristiques attitudinales et comportementales.

M. Gaihre a partagé ses idées sur son poste à l’Association des jeunes aveugles du Népal travaillant avec les jeunes handicapés. Il a souligné que l’accessibilité doit faire partie intégrante de la segmentation – ce qui s’applique à un handicap ne s’applique pas nécessairement à un autre.

From left, clockwise: Kate Plourde (moderator), Marta Pirzadeh, Ramchandra Gaihre, Dr. Sani Aliou.

De gauche à droite : Kate Plourde (modératrice), Marta Pirzadeh, Ramchandra Gaihre, Dr. Sani Aliou

Approche de Pathfinder pour l’utilisation de l’analyse de segmentation sur les prestataires de soins de santé

Regarder maintenant : 14:15

Mme Pirzadeh a expliqué comment le projet Beyond Bias — basé au Burkina Faso, au Pakistan et en Tanzanie, utilisait l’analyse de segmentation. Pirzadeh a évoqué les difficultés de mesure et de résolution des préjugés des prestataires. Pour atténuer ce problème, Pathfinder a développé et mis en œuvre une enquête auprès des prestataires afin de tester les principaux facteurs de biais des prestataires, en se concentrant sur les caractéristiques comportementales. La segmentation des prestataires peut aider les décideurs à hiérarchiser les interventions. Pathfinder a identifié six segments de prestataires dans les trois pays. Les informations issues de l’analyse de segmentation ont aidé Pathfinder à déterminer sur quel public se concentrer et sur quel type de programmation réussirait.

Le Dr Aliou a ajouté qu’au Niger, Pathfinder International a utilisé le modèle de segmentation du ministère de la Santé au niveau national. Il a constaté que la segmentation améliorait la qualité du conseil en planification familiale en examinant l’interaction entre les prestataires et les clients. Cette approche peut être utile pour déterminer les divers besoins des jeunes en matière de SSR.

Qui excluons-nous involontairement avec nos activités et sur quoi se trompent les personnes qui répondent aux divers besoins des jeunes ?

Regarder maintenant : 20:00

M. Gaihre a souligné que les individus ne devraient pas oublier l’intersectionnalité lors de l’élaboration de programmes, pour éviter d’exclure involontairement certains groupes. Il a discuté de son travail avec les adolescents et la formation des jeunes de FP2030. En préparation de cette formation, son groupe de travail s’est rendu compte que les responsables de programme attendaient le même niveau de connaissances générales en SSR chez les sourds et les entendants. En réalité, en raison d’un manque de langage des signes spécifique à la SSR, les personnes sourdes dans ce contexte étaient moins bien informées que ne le supposaient les responsables de programme. M. Gaihre a souligné que lors de l’élaboration de programmes, nous devons nous assurer que nous incluons des données intersectionnelles.

Le Dr Aliou a déclaré que Pathfinder a mis en œuvre un projet dans lequel ils se sont concentrés sur les étudiants, qui sont souvent oubliés, car ils déménagent souvent ou ont d’autres changements de vie d’année en année. Le Dr Aliou a constaté que de nombreux étudiants universitaires avaient des lacunes dans les connaissances sur la SSR et l’endroit où chercher des ressources fiables. Grâce à une approche pair- à -pair, il existe maintenant un lien entre les jeunes à l’université et les jeunes au niveau communautaire plus large – à quoi il a souligné, de nombreux programmes font défaut.

Stratégies pour comprendre les besoins de divers segments de la population

Regarder maintenant : 27:19

M. Gaihre a décrit un exemple de stratégie réussie utilisée par BYAN : l’organisation a visité une école primaire pour sourds et a interrogé l’enseignante de l’école sur ses pratiques menstruelles. BYAN a été informé que les adolescentes reçoivent des serviettes hygiéniques pendant la sixième année, même si leur cycle menstruel peut commencer plus tôt que cela. M. Gaihre a également noté qu’il y a moins de langages pour communiquer la SSR aux personnes ayant une déficience mentale et intellectuelle, l’autisme, la surdité et la cécité. Pour répondre à cela, M. Gaihre a déclaré qu’une intervention précoce est la meilleure approche : « Nous ne pouvons pas attendre qu’elle ait ses premières règles pour lui apprendre à utiliser la serviette hygiénique. Cette intervention serait trop tardive ». M. Gailhre a également souligné que lorsque les prestataires n’ont pas certaines compétences pour communiquer avec des personnes sourdes, les interprètes en langage des signes sont invités à développer différents signes pour la terminologie SSR.

Outils utiles pour concevoir des programmes qui répondent aux divers besoins des jeunes

Regarder maintenant : 33:56

Mme Pirzadeh a parlé de Thinking Outside the Separate Space, un outil de prise de décision contextuelle mis au point par le projet Evidence to Action (E2A), pour guider les concepteurs de programmes dans la sélection de modèles de prestation de services adaptés aux jeunes. Cet outil permet aux décideurs de regarder au-delà de l’approche la plus courante consistant à utiliser un espace séparé pour atteindre les jeunes. Les concepteurs de programmes peuvent suivre un processus en sept étapes pour mieux aligner le modèle de programme sélectionné sur leur contexte, aidant les programmeurs à se rapprocher de l’identification des divers besoins des jeunes.

Des systèmes adaptés aux adolescents peuvent-ils être mis en œuvre à grande échelle?

Regarder maintenant : 37:38

Mme Pirzadeh a souligné qu’à certains égards, l’échelle et la segmentation sont des forces opposées. Il est important de déterminer l’utilité de la segmentation avant d’entreprendre une analyse. Mme Pirzadeh a souligné que la mise à l’échelle peut être difficile lorsqu’on examine une communauté spécifique, mais qu’elle est plus faisable lorsqu’on examine les pays. Le Dr Aliou a ajouté que pour décider entre l’utilisation de l’extension ou de la segmentation au Niger, cela dépend du contexte, en particulier lorsque l’on regarde le programme Impact de Pathfinder International. M. Gaihre a souligné que l’intensification et la segmentation sont tout aussi importantes lors de l’élaboration de programmes d’aide aux adolescents.

Un participant au cours de la conversation a partagé un outil de guidage utile lié à l’échelle dans la boîte de discussion : Beginning with the End in Mind: Planning Pilot Projects and Other Programmatic Research for Successful Scaling Up.

L’impact de la COVID-19 et des restrictions de programmation en personne sur l’atteinte de segments spécifiques de personnes

Regarder maintenant : 44:40

La discussion s’est terminée par une question sur l’impact de la COVID-19 sur la sensibilisation de diverses personnes. M. Gaihre a fait remarquer que la plupart des institutions qui fournissaient un soutien aux personnes handicapées avaient été fermées. En conséquence, cette communauté a été forcée de retourner dans des endroits qui n’avaient pas nécessairement les compétences et la formation technologique nécessaires pour répondre à leurs besoins. BYAN a fourni des ressources pour cette communauté dans divers formats pour aborder l’accessibilité. Mme Pirzadeh a souligné que les femmes et les filles sont les plus touchées par l’impact secondaire de COVID-19 – par exemple, les mouvements limités et l’isolement. En regardant plus particulièrement le Pakistan – où les travailleuses de la santé ont des restrictions de mobilité, un risque accru d’exposition à la COVID-19 (en raison du manque d’équipement de protection individuelle), et plus encore – Pathfinder International a été obligé d’examiner les réponses sensibles au genre et d’intégrer la SSR dans le contenu de COVID-19.

À propos de “Connecting Conversations”

Connecting Conversations” est une série spécialement conçue pour les jeunes leaders et les jeunes personnes, organisée par FP2030 et Knowledge SUCCESS. Comprenant 5 modules, avec 4-5 conversations par module, cette série présente un regard complet sur les sujets de santé reproductive des adolescents et des jeunes, y compris le développement des adolescents et des jeunes ; Mesure et évaluation des programmes de santé reproductive des adolescents et des jeunes ; Engagement significatif des jeunes ; Faire progresser les soins intégrés pour les jeunes ; et les 4 P d’acteurs influents de santé reproductive des adolescents et des jeunes. Si vous avez assisté à l’une des sessions, vous savez que ce ne sont pas vos webinaires habituels. Ces conversations interactives mettent en vedette des speakers clés et encouragent un dialogue ouvert. Les participants sont encouragés à soumettre des questions avant et pendant les conversations.

Notre troisième série, Une taille unique ne convient pas à tous : les services de santé reproductive au sein du système de santé élargi doivent répondre aux divers besoins des jeunes, a débuté le 4 mars 2021 et comprendra quatre sessions. Les deux sessions restantes auront lieu le 8 avril (A quoi ressemble la mise en œuvre d’une approche adaptée aux adolescents ?) Et le 29 avril (Comment nos systèmes de santé peuvent-ils servir les adolescents à mesure qu’ils grandissent et changent ?). Nous espérons que vous vous joindrez à nous !

Vous voulez vous rattraper sue les deux premières séries de “Connecting Conversations” ?

Notre première série, qui s’est déroulée du 15 juillet au 9 septembre 2020, était axée sur une compréhension fondamentale du développement et de la santé des adolescents. Notre deuxième série, qui s’est déroulée du 4 novembre au 18 décembre 2020, était axée sur les influenceurs critiques pour améliorer la santé reproductive des jeunes. Vous pouvez regarder des enregistrements (disponibles en anglais et en français) et lire des résumés de conversations pour vous rattraper.

From left, clockwise: Kate Plourde (moderator), Marta Pirzadeh, Ramchandra Gaihre, Dr. Sani Aliou.

De gauche à droite : Kate Plourde (modératrice), Marta Pirzadeh, Ramchandra Gaihre, Dr. Sani Aliou

Connecting Conversations
Emily Young

Intern, Family Planning 2030

Emily Young is a current senior at the University of Massachusetts Amherst studying Public Health. Her interests include maternal and child health, black maternal mortality, and the racialization of reproductive justice. She has previous experience in maternal health from her internship at Black Mamas Matter Alliance and hopes to open her own health care facility for mothers of color. She is Family Planning 2030’s Spring 2021 intern, and is currently working alongside the team doing social media content creation and assisting with the 2030 transition process.

Related Stories

595 views
Share via
Copy link
Powered by Social Snap