Type to search

Quick Read Reading Time: 4 minutes

2e edition du concours de plaidoyer des jeunes du Partenariat de Ouagadougou


Les jeunes plaident pour la recherche comme priorité en SR/PF

La recherche est souvent identifiée comme le parent pauvre des politiques publiques et processus de développement. Entre sous-production de données – d’évidences locales et non appropriation-utilisation des connaissances produites par les gestionnaires de programmes, la santé de la reproduction/planification familiale en Afrique Francophone n’échappe guère à ce constat. Pourtant, l’une des finalités de la recherche est de disposer de données qui orientent la prise de décisions et la mise en œuvre d’interventions efficaces. Conscient de cela, le Partenariat de Ouagadougou (PO) accorde une place de choix à la recherche dans sa stratégie pour atteindre son nouvel objectif phare qui est celui de doubler le nombre d’utilisatrices de contraceptifs modernes à 13 millions d’ici 2030. Cet objectif ne saurait être atteint sans les adolescents/jeunes qui représentent plus de 54 % de la population des pays du Partenariat de Ouagadougou.

Fort du succès de la première édition en 2021 du concours de plaidoyer des associations de jeunes qui visait à donner de la voix aux jeunes pour faire part de leurs défis, aspirations et besoins, le Think Tank Jeunes du PO a alors placé la deuxième édition du concours de plaidoyer sous le thème : « La prise de décisions basée sur les évidences en SSRAJ ». Il s’agit donc d’une occasion pour les organisations de jeunes d’interpeller les diverses parties prenantes afin que la recherche axée sur leurs préoccupations soit au cœur de l’agenda recherche du PO. Comment les organisations de jeunes ont-elles saisi cette occasion et qu’elles sont les thématiques prioritaires de recherche identifiées ?

A webinar promo showing a young woman holding up a clipboard. The text on the clipboard reads: "Concour de plaidoyer. 'La prise de décisions basée sur les évidences en DSSRAJ' ". To the left of her is the info for the webinar. The text reads: "Save the date, Mercredi 07 Septembre 2022, 10h-12h sur Zoom. Demi-finale du Concour de Plaidoyer des Associations Jeunes du Partenariat de Ouagadougou"

Après une phase de présélection qui a connu la candidature de vingt-cinq (25) organisations de jeunes provenant de sept (Bénin, Burkina-Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal) des neufs pays du Partenariat de Ouagadougou, les six meilleures organisations ont été retenues par un jury pour prendre part à la demi-finale.

The six organizations that are the semi-finalists of the Concour de Plaidoyer des Associations Jeunes du PO

Les six organisations de jeunes que sont Iléwa, Association des Jeunes Filles pour la Santé de la Reproduction (AJFSR)​, AIESEC, Reséau pour le Développement Inclusif au Sahel , Réseau Des Héroïnes du Faso​ et ONG Droits pour Tous​ proviennent respectivement du Bénin​, du Niger​, du Burkina Faso​, du Mali​, du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire​. Elles avaient pour mission d’identifier chacune une thématique ou problématique prioritaire et pertinente de recherche en SSRAJ. Cette thématique ou problématique prioritaire de recherche a alors fait l’objet d’élaboration d’une stratégie de plaidoyer qui a été présentée au cours de la demi-finale du concours le Mercredi 07 Septembre 2022. Les jeunes étant caractérisés par l’innovation et la prise d’initiative, chacune des organisations disposait d’un libre choix du format dans lequel elle souhaitait présenter son message (jeux de rôle, discours, déclamation, storytelling…).

Le renforcement des capacités pour les jeunes

L’un des objectifs du concours de plaidoyer étant de mettre en relation des organisations partenaires du TTJ dites « coachs » avec de jeunes organisations afin que ces dernières bénéficient de réseautage et d’un renforcement de capacités, il a été procédé à la formation de binômes « organisation coach- organisation demi-finaliste ». Ainsi durant les trois mois de préparation, chaque organisation de jeune a bénéficié d’un soutien et d’un coaching d’une organisation partenaire représentée par un.e ou deux coachs. Ce processus de coaching est aussi bien selon les coachs, associations de jeunes que les observateurs l’un des plus forts points positifs du concours.

Tableau de répartition des associations de jeunes par association coach

Association de jeunes Association Coach
Ilewa RAES
Association des Jeunes Filles pour la Santé de la Reproduction (AJFSR) Knowledge SUCCESS
AIESEC au Burkina Faso Equipop
Réseau pour le Développement Inclusif au Sahel MSI
Réseau Des Héroïnes du Faso PAI
ONG Droits pour Tous PATHFINDER

Thème émergent : Un manque de données probantes

La demi-finale qui s’est déroulée en mode hybride (visioconférence avec regroupement de 15 jeunes en présentiel par association demi-finaliste) a suscité un fort engouement au sein de la communauté du PO avec plus de 150 personnes connectées en ligne en plus des 90 personnes en présentiel. Sous l’œil vigilant d’un jury comprenant diverses parties prenantes et profils, les 06 demi-finalistes ont rivalisé d’innovation, d’originalité, de créativité et de persuasion pour tirer leurs épingles du jeu. Si certains ont opté pour une présentation PowerPoint, d’autres ont plutôt opté pour des productions vidéos et d’autres encore pour les deux. Le public a également eu droit à des mises en scènes de sketchs pour faire passer les messages.

Malgré la diversité des thématiques de recherche identifiées par les associations de jeunes et leurs coachs, une constance apparaissait : la nécessité d’opter pour la production et l’utilisation de données probantes.

Tableau récapitulatif des intitulés de plaidoyer

Association de jeunes Intitulé de plaidoyer
AIESEC Plaidoyer en faveur de l’accès aux services et soins de Santé Sexuels et Reproductifs des jeunes filles et femmes déplacées internes de la région du Centre Nord au Burkina Faso à travers la production de données probantes
AJFSR Promouvoir la production de données probantes sur le lien qui existe entre les Violences Sexo Spécifiques–DSSRAJ et l’Autonomisation des jeunes d’ici 2023.
Héroïnes du Faso La recherche de données pour contribuer à rendre effective l’intégration du module de l’Education à la Vie Familiale au niveau des lycées
Iléwa Prise d’un engagement par le Ministère du Plan pour la production des données liées à la qualité des services de Planification Familiale offertes aux adolescent.e.s et jeunes dans la prochaine édition de l'Enquête Démographique et de Santé du Bénin d’ici Mars 2023.
ONG Droits Pour Tous Des bibliothèques scolaires en SSRAJ pour réduire les grossesses scolaires
Réseau Développement Inclusif du Sahel Plaider pour une maîtrise des données par les jeunes afin de permettre leurs contributions significatives à la conception, la mise en œuvre et l’évaluation des programmes SRAJ et ainsi de s’assurer que les programmes de SRAJ ne seront pas faits pour les jeunes, mais avec et par les jeunes

A l’issue de la prestation des six (06) équipes et du vote du public, le jury composé d’institutions actives dans la recherche (Breakthrough Action, Pop Council), d’organisation de la société civile (Coalition des Acteurs pour le Repositionnement de la Planification Familiale au NIGER CAR-PF/Niger), de Partenaire Technique et Financier (Ambassade des Pays-bas), et d’un jeune du sous-comité recherche du Think Tank Jeunes avait pour mission de retenir trois (03) organisations pour la finale sur la base des critères prédéfinis. Ces critères sont : La pertinence des problématiques prioritaires de recherche identifiées, la cohérence des messages de plaidoyer, l’identification de la bonne cible de plaidoyer, l’éloquence, l’ingéniosité dans le format, le respect du temps et le vote du public. Au verdict final du jury ce sont AIESEC, Iléwa et AJFSR qui obtiennent leurs tickets pour la finale même si les trois autres organisations n’auront pas démérité.

À travers cette demi-finale du concours de plaidoyer, les organisations de jeunes auront une nouvelle fois démontré que les jeunes restent une force de proposition pertinente mais aussi que la recherche axée sur les priorités des adolescents et jeunes constitue un axe qui devrait focaliser davantage les attentions pour relever les défis en SR/PF. La finale de la compétition qui aura lieu à la 11ème édition de la Réunion Annuelle du Partenariat de Ouagadougou (RAPO) permettra de mettre davantage l’accent sur la gestion et l’utilisation des connaissances produites par la recherche pour orienter la prise de décisions efficientes.

Performing a skit on early marriage, a girls’ team competes in a theater contest during the talent show portion of the Kolda Regional Fair, made possible by a Feed the Future grant. Photo by Lauren Seibert, Peace Corps, courtesy of Flickr
Béniel Agossou

Youth Lead, Unite de Coordination du Partenariat de Ouagadougou

Béniel est passionné des interventions et de la recherche en santé publique et plus particulièrement en santé de la reproduction. Il capitalise six années d’engagement dans le milieu associatif jeune sur les questions de Droits et Santé Sexuels et Reproductifs. Il jouit d’une expérience professionnelle au Centre de Recherche en Reproduction Humaine et en Démographie (CERRHUD) où il était focus sur les interventions de réduction de la mortalité maternelle et néonatale. Il a également servi pendant 15 mois en tant que volontaire des Nations Unies dans un établissement pénitentiaire au Bénin avant de rejoindre l’équipe de l’UCPO. Béniel est très enthousiaste à l’idée de contribuer à la mise en œuvre de la stratégie jeune et à l’atteinte du nouvel objectif du Partenariat de Ouagadougou en tant que Youth Lead. Béniel est titulaire d’un Doctorat en Médecine Générale de la Faculté des Sciences de la Santé de Cotonou et d’un Diplôme universitaire en Urgence humanitaire et santé de la reproduction.

2.4K views
Share via
Copy link
Powered by Social Snap