Type to search

Project News Reading Time: 2 minutes

Le Sénégal montre la voie à travers « l’aide des pairs »

Dans le cadre d’une session d’aide des pairs, activité virtuelle d’échanges de connaissances et d’apprentissage organisée par le Secrétariat du FP2020 et le projet Knowledge SUCCESS, sur le Global Financing Facility (GFF) entre le Sénégal et le Tchad. Une session virtuelle qui entre dans le cadre d’une série d’activités de partage et d’apprentissage entre différents pays.

Face aux défis auxquels fait face le Tchad dans le processus d’investissement du GFF, FP2020, en partenariat avec le projet Knowledge SUCCESS a facilité la tenue d’une session d’aide des pairs qui a permis aux experts du Sénégal de partager leur expérience du processus et de formuler des recommandations. « Nous avons beaucoup appris de l’expérience du Sénégal sur le GFF et espérons pouvoir continuer à bénéficier de leurs conseils et recommandations. Au-delà, ce genre de session de partage et d’apprentissage est à tenir régulièrement. C’est très intéressant… », ont laissé entendre les experts du Tchad.

Cette activité qui entre en droite ligne de la volonté du Tchad de trouver des solutions aux défis auxquels il est confronté dans le processus d’investissement du GFF, en s’inspirant de l’expérience du Sénégal s’est révélée un véritable succès. En présence d’acteurs phares des plateformes pour le financement du GFF des deux pays, les échanges ont été très constructifs et des apprentissages utiles sont ressortis. Après le recueil des préoccupations et attentes de l’équipe du Tchad sur l’évolution de leurs activités pour l’investissement du GFF, les points suivants ont été partagés par le Sénégal :

  • Il est important de faire la schématisation des ressources très rapidement et de façon très claire car, elle est déterminante.
  • Il est nécessaire que la plateforme nationale du GFF se concentre sur les besoins du pays, que chaque partenaire ait un rôle à jouer.
  • Le ministère de la Santé du pays doit être impliqué dans tout le processus afin de garantir la responsabilité et la cohérence.
  • L’engagement du secteur privé, de façon globale, ainsi que les acteurs de la société civile est à dès le début du processus est primordial.
  • Il faut anticiper sur les potentielles attentes de certains partenaires qui pourraient s’attendre à obtenir des financements une fois le processus finalisé. Il est important de mitiger ces attentes.

Les effets de la Covid 19 sur ce processus a aussi été un point de discussion. Subissant déjà les conséquences de cette pandémie, le Tchad n’a pas manqué de solliciter les recommandations du Sénégal en ce sens. « On ne peut qu’atténuer les effets de la COVID car, nous la vivons tous. Mais, il est important de définir des calendriers pour toutes les différentes étapes et de continuer à chercher des financements pour la mise en œuvre. Au Sénégal, le directeur de la santé maternelle et infantile a réuni les acteurs pour assurer la continuité des services de la santé reproductive, maternelle, néonatale et infantile (RMNCH) », a expliqué l’équipe du Sénégal.

Cette activité virtuelle, qui constitue un parfait cadre d’échanges et d’apprentissages entre les pairs est la première d’une série qui sera organisée entre différents pays pour susciter le partage d’expériences. Elle est organisée par FP2020, comme une activité de suivi du troisième atelier régional francophone des points focaux du FP2020 qui s’est tenu à Dakar en mars 2020. FP2020, un partenariat mondial visant à autonomiser les femmes et les filles en investissant dans la planification familiale fondée sur les droits, a collaboré avec le projet Knowledge SUCCESS, qui soutient l’apprentissage et crée des opportunités de collaboration au sein de la communauté de la planification familiale et de la santé reproductive, avec le partenariat fort des points focaux du Tchad et du Sénégal.

Aïssatou Thioye

West Africa Knowledge Management and Partnerships Officer, Knowledge SUCCESS

Aïssatou Thioye est dans la division de l'utilisation de la recherche, au sein du GHPN de FHI360 et travaille pour le projet Knowledge SUCCESS en tant que Responsable de la Gestion des Connaissances et du Partenariat pour l’Afrique de l’Ouest. Dans son rôle, elle appuie le renforcement de la gestion des connaissances dans la région, l’établissement des priorités et la conception de stratégies de gestion des connaissances aux groupes de travail techniques et partenaires de la PF/SR en Afrique de l’Ouest. Elle assure également la liaison avec les partenaires et les réseaux régionaux. Par rapport à son expérience, Aïssatou a travaillé pendant plus de 10 ans comme journaliste presse, rédactrice-consultante pendant deux ans, avant de rejoindre JSI où elle a travaillé dans deux projets d’Agriculture et de Nutrition, successivement comme mass-media officer puis spécialiste de la Gestion des Connaissances.******Aïssatou Thioye is in the Research Utilization Division of the GHPN of FHI 360 and works for the Knowledge SUCCESS project as the Knowledge Management and Partnership Officer for West Africa. In her role, she supports the strengthening of knowledge management in the region, setting priorities and designing knowledge management strategies at the FP/RH technical and partner working groups in West Africa. She also liaises with regional partners and networks. In relation to her experience, Aïssatou worked for more than 10 years as a press journalist, then as an editor-consultant for two years, before joining JSI where she worked on two Agriculture and Nutrition projects, successively as a mass-media officer and then as a Knowledge Management specialist.

2 Shares 664 views
Share via
Copy link
Powered by Social Snap