Type to search

Webinar Reading Time: 6 minutes

Récapitulatif de la Série Connecting Conversations : Partenaires

Mobiliser les influenceurs critiques pour améliorer la santé reproductive des jeunes

Le 2 décembre, Family Planning 2020 (FP2020) et Knowledge SUCCESS ont organisé la troisième session du deuxième module de la série Connecting Conversations, parents, prédicateurs, partenaires et téléphones : faire participer les influenceurs critiques à l’amélioration de la santé reproductive des jeunes. Cette session particulière s’est concentrée sur les partenaires et l’engagement des partenaires dans des conversations sur la planification familiale, l’accès aux soins de santé reproductive, les normes de genre et les relations de pouvoir. Au cours de cette session, nous avons entendu Anjalee Kohli, professeur agrégé à l’Institute for Reproductive Health de l’Université de Georgetown, Akim Assani Osseni, directeur technique RMA et services communautaires de Pathfinder International, et Shamsi Kazimbaya, agent principal de programme chez Promundo U.S.

Vous avez manqué cette session ? Lisez le résumé ci-dessous ou accédez aux enregistrements.

Connecting Conversations Session Three

Quelles ont été certaines des façons dont vous avez réussi à atteindre les partenaires des adolescents ?

Watch now: 12:20

Les panélistes ont parlé des succès qu’ils ont constatés en matière de collaboration avec des partenaires d’adolescents. Akim Assani Osseni a parlé du programme Atteindre les adolescents mariés (RMA) dans le Niger rural, qui a créé un programme éducatif pour les hommes sur la grossesse et la planification familiale volontaire. Grâce au mentorat et à l’éducation pour les deux partenaires, les couples ont tendance à être plus informés et plus unis lorsqu’il s’agit de comprendre l’accès à la planification familiale. Il a noté que les chefs religieux sont essentiels dans la transformation des normes d’une communauté. (Si vous n’avez pas eu la chance de regarder notre session sur les leaders religieux, vous pouvez trouver les enregistrements ici).

Anjalee Kohli a souligné l’importance de l’engagement communautaire et du mentorat au sein d’une communauté et la nécessité de faire participer les hommes, en particulier les hommes qui sont sur le point d’être pères ou qui sont parents de jeunes enfants, dans des conversations sur la planification familiale. Elle a parlé de son travail sur l’Initiative REAL Fathers et a mis l’accent sur le mentorat utilisé dans le programme. L’Initiative REAL Fathers crée des opportunités de mentorat pour les nouveaux pères en les jumelant avec des hommes plus âgés de leur communauté dont les opinions sont respectées et qui ont été formés pour faciliter le dialogue avec les hommes plus jeunes sur la masculinité saine et positive. Shamsi Kazimbaya a poursuivi la conversation sur l’atteinte des partenaires en discutant du manque d’accès à la contraception et en soulignant la nécessité de démanteler les normes et dynamiques de genre et de briser les relations de pouvoir afin d’améliorer l’accès.

“Nous devons rassembler les jeunes hommes pour commencer à réfléchir et à remettre en question ces normes négatives et nuisibles afin qu’ils soient préparés lorsqu’ils deviendront pères.” – Shamsi Kazimbaya

Comment abordez-vous des sujets tels que la communication et le langage transformateur de genre à travers le mentorat, en particulier en Ouganda ?

Watch now: 28:45

Mme Kohli a expliqué comment l’Initiative REAL Fathers  insiste sur l’importance de faire participer les jeunes hommes à la création d’un dialogue et d’un mentorat entre les hommes plus âgés et plus jeunes au sein d’une communauté. Le projet utilise des messages basés sur les émotions dans le but de créer un espace permettant aux hommes d’explorer leurs émotions. Le programme a ouvert un espace pour plus de communication entre les partenaires et des possibilités de changement de normes telles que la taille de la famille.

Mme Kazimbaya a fait écho au succès de l’approche du mentorat et à la facilité du programme à créer un groupe plus informé. Elle a évoqué la nécessité de ne pas rester stagnant au sein des programmes et d’aller de l’avant et d’étendre les programmes.

“La première chose que les hommes disent qui a changé pour eux, c’est que leur cœur et leur esprit se sont ouverts et ils ont commencé à se rendre compte qu’ils pouvaient avoir une relation très différente dans leur famille et avec leurs femmes” – Anjalee Kohli

Qu’est-ce que la transformation du genre et quelles sont certaines des normes auxquelles vous vous êtes efforcé de lutter ? Que signifie l’autonomisation des femmes dans les communautés dans lesquelles vous travaillez ?

Watch now: 36:00

Mme Kazimbaya a mentionné qu’il est essentiel d’expliquer le « pourquoi » derrière les projets et les causes profondes impliquées dans les problèmes. Elle a souligné l’importance de remettre en question les normes néfastes à travers une lentille de transformation du genre aux niveaux local et mondial : il est essentiel de créer des approches communautaires plus positives tout en travaillant à améliorer des politiques et des structures plus larges qui nécessitent l’adhésion du gouvernement.

Mme Kohli a discuté de la manière dont l’Initiative REAL Fathers aborde et brise les normes telles que les attentes quant à savoir qui doit prendre les décisions au sein du ménage et qui a le dernier mot en termes de planification familiale. En plus du vaste programme de mentorat, le programme comprend également une célébration qui encourage les hommes à maintenir les comportements qu’ils ont adoptés. Elle a mentionné qu’il est nécessaire de former et de renforcer les capacités en matière de considérations de genre et de changement de comportement afin d’aborder de manière créative l’engagement des partenaires dans une optique de transformation du genre.

Comment le projet Reaching Married Adolescent (RMA) crée-t-il un espace pour penser différemment en matière de communication entre partenaires ?

Watch now: 47:07

M. Assani Osseni a discuté de la manière dont le projet RMA a développé une approche de mentorat basée sur des mentors de la même génération–les dirigeants communautaires qui peuvent avoir plus d’expérience en matière de communication et de rôle de genre encadrant de nouveaux maris et pères. Le projet RMA travaille à créer un espace sûr et à permettre des conversations ouvertes et libres avec l’intention d’hommes partageant des conseils entre eux. L’un des principaux objectifs est de donner aux hommes les moyens de participer aux tâches ménagères, de soutenir l’accès à la contraception et d’avoir des lignes de communication ouvertes avec leurs partenaires.

“Nous les avons encouragés (les maris) à échanger leurs expériences et à avoir des conversations ouvertes et libres sur certaines de ces questions” – Akim Assani Osseni

Reconnaissant qu’il y a souvent un écart d’âge important entre les partenaires, quelles sont certaines des façons dont vous avez pu faciliter et établir une meilleure communication alors qu’il y a tant de différences entre les partenaires ?

Watch now: 53:00

Mme Kohli a expliqué comment l’Initiative REAL Fathers se concentre sur la phase de transition de la vie des hommes devenant pères (au lieu des différences d’âge) afin de cibler les nouveaux pères. M. Assani Osseni a poursuivi la conversation en reconnaissant que chaque couple est différent et que RMA travaille avec des couples d’âges variés, mais le cadre reste le même, créer un espace en petits groupes pour un dialogue ouvert. De plus, la participation d’autres membres de la famille et des membres de la communauté, tels que les chefs religieux, est essentielle pour briser les barrières générationnelles et changer les normes.

Comment travaillez-vous avec des pères qui ne vivent pas à la maison ou sont dans des relations polygames ?

Watch now: 1:03:05

Mme Kohli a évoqué la résistance de certaines des épouses d’un homme si une seule d’entre elles était impliquée dans le programme, reconnaissant qu’il n’y aurait peut-être pas autant d’adhésion. Elle a mentionné que l’Initiative REAL Fathers a plus d’occasions de décortiquer les impacts des relations polygames et de prendre en compte ces impacts dans la conception et la mise en œuvre du programme.

Comment travaillez-vous pour intensifier les changements normatifs ? Quels sont les défis et les leçons tirées de la mise à l’échelle ?

Watch now: 1:05:20

Les intervenants ont discuté de l’importance de vraiment comprendre la valeur ajoutée principale, les approches et les mécanismes de changement impliqués dans un projet afin de le mettre à l’échelle. Mme Kazimbaya a partagé une expérience au Rwanda où le projet a été élargi à partir d’un niveau local. Elle a souligné que le financement et la collaboration avec le gouvernement étaient essentiels pour soutenir le programme à long terme. En outre, générer des preuves permettant au gouvernement de présenter les résultats est un moyen important de prouver la valeur du projet et la nécessité de le mettre à l’échelle.

Mme Kohli a souligné à quel point il est important de comprendre ce qui est nécessaire pour s’adapter à des contextes changeants et comment cela a été fait avec l’Initiative REAL Fathers à travers une note de mise à l’échelle et par conséquent une note de résultats de mise à l’échelle.

Enfin, M. Assani Osseni a fait écho à l’idée que les ministres de la Santé et le gouvernement doivent adhérer au programme pour que le programme puisse s’étendre avec succès. Il a également mentionné que la simplicité et les approches à faible coût sont utiles lors de la présentation des plans de mise à l’échelle au gouvernement.

“Mieux nous pouvons comprendre comment les projets fonctionnent dans leur contexte lorsqu’ils fonctionnent, mieux nous pouvons nous adapter à de nouveaux contextes” – Anjalee Kohli

Vous avez manqué la troisième session de notre deuxième module ? Vous pouvez regarder les enregistrements (disponible en Anglais et Français).

À propos de “ Connecting Conversations ”

“ Connecting Conversations ” est une série de discussions sur la santé reproductive des adolescents et des jeunes organisée par FP2020 et Knowledge SUCCESS. Au cours de la prochaine année, nous organiserons conjointement ces sessions toutes les deux semaines environ sur une variété de sujets à travers cinq modules. Nous utilisons un style plus conversationnel, encourageant un dialogue ouvert et laissant suffisamment de temps pour les questions. Nous vous garantissons que vous reviendrez en apprendre plus !!

La série sera divisée en cinq modules.

Vous voulez vous familiariser avec les modules 1 et 2 ?

Notre premier module, qui a débuté le 15 juillet et s’est déroulé jusqu’au 9 septembre, était axé sur une compréhension fondamentale du développement et de la santé des adolescents. Des présentateurs, y compris des experts d’organisations telles que l’Organisation mondiale de la santé, l’Université Johns Hopkins et l’Université de Georgetown, ont proposé un cadre pour comprendre la santé reproductive des adolescents et des jeunes et mettre en œuvre des programmes plus solides avec et pour les jeunes.

Notre deuxième module, Parents, prédicateurs, partenaires, téléphones : engager des influenceurs critiques pour améliorer la santé reproductive des jeunes, a commencé le 4 novembre et s’est terminé le 16 décembre. Les présentateurs comprenaient des experts de Love Matters Naija, Hidden Pockets India, Pathfinder International et Tearfund Royaume-Uni. Les discussions ont porté sur les principaux enseignements sur la participation des parents, des chefs religieux et des communautés, des partenaires et des approches numériques pour améliorer la santé reproductive des jeunes.

Vous pouvez visionner les enregistrements (disponibles en anglais et en français) et lire résumés des sessions pour vous rattraper.

Connecting Conversations
Sofia Heffernan

Coordinator, Global Initiatives Team

Sofia Heffernan is the Coordinator for the Global Initiatives Team at Family Planning 2020 (FP2020). She supports the adolescents and youth portfolio, the civil society engagement and advocacy portfolio, and the partner relations portfolio. Previously, she worked as a Representative Payee Coordinator at Bread for the City, a local direct services organization serving Washington DC residents. She received a Bachelor of Arts in Gender and Women’s Studies and a Bachelor of Science in Conservation Resource Studies from the University of California, Berkeley.

Related Stories

297 views
Share via
Copy link
Powered by Social Snap